N'hésitez pas à nous appeler !

Suisse romande   
Jean-Sébastien Aeberhard   
079 412 81 88

Plateau/Jura   
Simon Lepori   
079 300 78 72

Suisse centrale   
Laura Püntener   
079 729 10 64

Suisse orientale   
Markus Boll   
079 440 07 70

En savoir plus sur notre équipe de conseil

Centrale téléphonique:   
+41 58 434 11 00   
info@hypona.ch

Contact

Shop en ligne pour petites quantités

Commander dans le Shop en ligne

Une sélection de produits HYPONA est disponible dans l'assortiment des magasins LANDI.

L'assortiment de magasin LANDI

Trouvez votre LANDI de compétence équine.

Les grandes quantités à partir de 2 palettes ou 2t en vrac sont commandées via le Shop ou le bureau des commandes.

Image
Stute und Fohlen

Réussir l’élevage

Le printemps annonce le moment des poulinages!

Combien de temps dure la gestation d‘une jument et à quoi devez-vous faire particulièrement attention pendant cette période?

Simone Lepori: la gestation dure entre 320 et 360 jours. Au cours des sept premiers mois, la jument n‘a pas d‘exigences particulières. L‘erreur la plus courante durant cette période est la suralimentation. Mais à partir du septième mois de gestation, les besoins en énergie, protéines, calcium et phosphore augmentent et l‘alimentation doit être adaptée en conséquence.

 

Pourquoi une alimentation adaptée est-elle importante en fin de gestation? 

Les besoins en minéraux, vitamines et oligo-éléments augmentent durant la dernière phase de gestation et les carences ont un effet négatif sur le développement du poulain, la production laitière et la qualité du lait. Il faut être particulièrement attentif à l‘apport d‘oligo-éléments, car le fœtus doit pouvoir stocker dans son foie des réserves de fer, de zinc, de cuivre et de manganèse pendant les premiers mois de sa vie. Des suppléments de magnésium et de sélénium au cours des deux derniers mois de la gestation sont recommandés pour prévenir un poulinage prématuré ou des lésions cardiaques chez le poulain. En plus d‘un fourrage de haute qualité, nous recommandons un aliment complémentaire spécialement conçu pour les poulinières et un concentré de minéraux/ vitamines avant et après la mise bas. L‘aliment complémentaire doit être choisi de telle sorte qu‘il puisse également être donné pendant la lactation, car le changement d‘aliment durant cette phase est problématique pour le tractus gastro-intestinal et n’exclut pas l’apparition de troubles digestifs.

 

Que devez-vous considérer lors du poulinage? 

Avec une alimentation adaptée aux besoins, nous évitons les difficultés à la naissance. Environ trois semaines avant le terme, la quantité de nourriture (céréales, etc.) doit être augmentée progressivement pour ne pas l’être brusquement au moment de la mise bas. Le tube digestif doit s‘habituer à des quantités plus importantes, sinon il y a un risque de coliques ou même de fourbures. Un à deux jours avant le poulinage, la ration de foin peut être quelque peu réduite (env. 1 kg de foin pour 100 kg de poids corporel) afin que le tube digestif ne soit pas trop plein au moment de la naissance. L‘ajustement de la quantité de foin s‘adapte également au péristaltisme légèrement réduit causé par la place occupée par le fœtus. Cela peut être soutenu par la préparation d‘un mash facilement digestible à l’imminence du terme de la gestation

 

Que faut-il changer dans l‘alimentation après le poulinage? 

Les juments en lactation ont des exigences élevées en matière d‘alimentation. Dans les premiers mois de lactation, la jument a un besoin très important en protéines, énergie, vitamines, minéraux et oligoéléments afin de pouvoir produire suffisamment de lait pour le poulain. Dans cette phase, un aliment complémentaire de haute qualité pour poulinière garantit que la jument et son poulain soient correctement alimentés. Environ trois mois après la naissance, la quantité de lait diminue lentement et les rations alimentaires redeviennent plus petites.

Image
Säugendes Fohlen

Comment nourrit-on le poulain? 

Le premier mois, le poulain se nourrit exclusivement du lait de sa mère et commence à s‘alimenter à partir du milieu du deuxième mois de vie. Dès ce stade, nous préconisons une alimentation complémentaire, car le lait maternel seul ne couvre plus les besoins. Une alimentation adaptée aux besoins avec tous les nutriments de base, vitamines, minéraux et oligo-éléments est importante pour le développement optimal du poulain et ne pourra être rattrapée. Les problèmes de locomotion ainsi que les maladies articulaires, osseuses et tendineuses peuvent résulter d‘un manque de nutriments et peuvent être influencés par le mode de détention et l‘alimentation. L’aliment d’élevage doit être intégré lentement et augmenté mensuellement. Au début, des apports de 500 g à 1000 g d‘aliments complémentaires par jour suffisent (répartis en 2 à 3 repas). Une alimentation moins concentrée est requise lors de la mise en pâture, mais la forte demande de croissance nécessite une alimentation minérale adaptée pour prévenir les carences nutritionnelles. Un apport adéquat en calcium, phosphore, magnésium, zinc, manganèse, sélénium et cuivre est particulièrement important pour le développement du squelette et pour le développement global optimal du poulain.

Image
Fohlen

Autoren

Image
Hypona Pferdefigur blau